A PHP Error was encountered

Severity: Notice

Message: Undefined variable: title

Filename: controllers/Article.php

Line Number: 317

Backtrace:

File: /home/radios/www/application/controllers/Article.php
Line: 317
Function: _error_handler

File: /home/radios/www/public/alpesdusud.laradioplus/index.php
Line: 322
Function: require_once

Hautes-Alpes : dégradations aux Vigneaux, les auteurs identifiés

A PHP Error was encountered

Severity: Notice

Message: Undefined index: keywords

Filename: views/article_print_view.php

Line Number: 11

Backtrace:

File: /home/radios/www/application/views/article_print_view.php
Line: 11
Function: _error_handler

File: /home/radios/www/application/controllers/Article.php
Line: 320
Function: view

File: /home/radios/www/public/alpesdusud.laradioplus/index.php
Line: 322
Function: require_once

" />

A PHP Error was encountered

Severity: Notice

Message: Undefined property: stdClass::$updated_date

Filename: views/article_print_view.php

Line Number: 85

Backtrace:

File: /home/radios/www/application/views/article_print_view.php
Line: 85
Function: _error_handler

File: /home/radios/www/application/controllers/Article.php
Line: 320
Function: view

File: /home/radios/www/public/alpesdusud.laradioplus/index.php
Line: 322
Function: require_once

1970-01-01T01:00:00+01:00" />

Hautes-Alpes : dégradations aux Vigneaux, les auteurs identifiés

Hautes-Alpes : dégradations aux Vigneaux, les auteurs identifiés

FAITS DIVERS / Il s’agit de trois adolescentes âgées entre 11 et 12 ans

 

- Hautes-Alpes -

 

Les auteurs des dégradations effectuées sur le Monument aux Morts et sur l’Eglise des Vigneaux ont été identifiés. Deux plaintes avaient été déposées la semaine dernière, une par la mairie et une par les anciens combattants. Une enquête avait été ouverte par le Parquet et confiée à la Brigade de gendarmerie de l’Argentière la Bessée. Les constatations ont démontré « qu'il ne s'agissait pas de peinture mais de fleurs situées dans un bac à proximité, qui avaient été frottées sur le mur de l'église et sur le monument aux morts » explique le Procureur de la République de Gap, Florent Crouhy. Trois jeunes mineures, âgées entre 11 et 12 ans se sont dénoncées à leurs parents puis à la Gendarmerie. Selon le Procureur, elles ont reconnu avoir commis « une bêtise », et « n’ont pas mesuré la gravité de leur acte ». Du fait du très jeune âge des auteurs, mais aussi en l’absence d’antécédents, « une réponse pénale éducative et pédagogique » est privilégiée. « Une mesure de réparation pénale apparaît la plus adaptée » termine Florent Crouhy.

 

LR