Hautes-Alpes : bilan de la délinquance sur fond de crack

Hautes-Alpes : bilan de la délinquance sur fond de crack

SÉCURITÉ / Bilan de la délinquance pour 2017 : des chiffres en baisse, sauf pour la sécurité routière et les stupéfiants. La consommation de crack fait son apparition dans les Hautes-Alpes

 

- Hautes-Alpes - 

 

C’est un bilan positif de la délinquance présenté conjointement par la préfecture des Hautes-Alpes et le Parquet de Gap ce mardi. Mais pour autant, les forces ne se relâchent pas et les priorités pour 2018 sont fixées. Police nationale, gendarmerie nationale, secours en montagne, Procureur de la République de Gap et services de l’État étaient réunis autour d’une même table pour avancer des chiffres « qui sont en baisse sur tous les thèmes de la délinquance », s’est réjoui la préfète Cécile Bigot-Dekeyzer avant de saluer l’action de la police et de la gendarmerie, « ils sont très impliqués, ils réagissent ». Et de dresser rapidement le portrait d’un « département peu impacté par les actes de délinquance les plus violents » : aucun vol à main armée n’est à déplorer pour 2017. Pour autant, deux secteurs laissent les autorités administratives et judiciaires sur le qui-vive : les stupéfiants et la sécurité routière.

 

La sécurité routière, un bilan morose

Les routes ont une nouvelle fois été meurtrières en 2017 dans les Hautes-Alpes : accidents corporels, blessés hospitalisés, blessés légers ou tués… tous les chiffres avancés sont dans le rouge.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios