Hautes-Alpes : deux semaines de sursis pour les occupants illégaux de la Maison Cézanne à Gap

Hautes-Alpes : deux semaines de sursis pour les occupants illégaux de la Maison Cézanne à Gap

JUSTICE / Le Tribunal de grande instance de Gap a mis sa décision en délibéré, ce qui a repoussé la date de l'expulsion du 23 juillet au 9 août.

 

- Hautes-Alpes -

 

Deux semaines. C’est le sursis que le collectif "Un toit, un droit" a obtenu, ce jeudi, devant le Tribunal de grande instance de Gap selon Le Dauphiné Libéré. Les militants de l’organisation sollicitaient un délai après que la justice ait demandé, l’année dernière, l’expulsion des personnes occupant illégalement la Maison Cézanne à Gap. Expulsion programmée le 23 juillet mais expulsion qui a donc été repoussée au 9 août prochain. C’est à cette date que le président du tribunal devra rendre sa décision mise, hier, en délibéré.

Q. Perez de Tudela


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios