Hautes-Alpes : les spécificités des communes rurales pauvres touristiques prises en compte dans les dotations

Hautes-Alpes : les spécificités des communes rurales pauvres touristiques prises en compte dans les dotations

POLITIQUE / Plusieurs stations villages des Hautes-Alpes vont en bénéficier

 

- Hautes-Alpes -

 

Les spécificités des communes rurales pauvres touristiques prises en compte dans les dotations. Plusieurs stations villages des Hautes-Alpes vont en bénéficier : ce sera plus de 10.000 euros pour Aiguilles, 20.000 euros pour Abriès, 50.000 euros pour Ancelle, 26.000 euros pour La Grave ou Molines, 18.000 euros pour Réallon, 27.000 euros pour Saint-Léger-les-Mélèzes, 10.00 euros pour Saint-Véran, indique dans un communiqué Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes et rapporteur général du budget. « L’indice de pauvreté étant prédominant, des villages de tourisme vert ou patrimonial comme La Beaume, Champoléon, Château-Ville-Vieille, L'Épine, Le Glaizil, La Chapelle-en-Valgaudemar, Saint-Julien-en-Beauchêne, Le Saix, Villar d'Arène, Villar-Loubière… verront leur dotation globale de fonctionnement bonifiée de 1.300 euros à 7.000 euros suivant leur nombre de résidents secondaires » souligne le Député.

 

LR


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios