Hautes-Alpes : le SDIS 05 veut plus d’agriculteurs parmi ses pompiers volontaires

Hautes-Alpes : le SDIS 05 veut plus d’agriculteurs parmi ses pompiers volontaires

SÉCURITÉ / Un compte épargne-temps va être mis en place par le biais d’une convention. Il doit permettre aux agriculteurs pompiers bénévoles d’être épaulés par un salarié sur les heures qu’ils auront passées en intervention.

 

- Hautes-Alpes -

 

Le Service départemental d’incendie et de secours des Hautes-Alpes est à la recherche de volontaires. Ce sont eux qui composent le gros de ses effectifs. Le SDIS ne compte en fait qu’une soixantaine de pompiers professionnels sur un total de 1.200 hommes et femmes. Pour la structure, les volontaires sont donc essentiels. Elle aimerait en attirer de nouveau dans ses filets. C’est donc vers les agriculteurs que le SDIS a choisi de se tourner.

Parmi tous les volontaires que compte le SDIS, il n’y a que 25 agriculteurs. Pas simple de les attirer. Tout simplement parce qu’il est difficile pour un exploitant de conjuguer son travail avec une activité de secouriste. Qui peut avancer les travaux aux champs pendant une intervention ? C’est tout le problème.

 

Un dispositif inédit

Mais les autorités haut-alpines ont trouvé une solution inédite. Elles vont mettre en place un compte épargne-temps, comme l’explique Marcel Cannat, le vice-président en charge des routes et président du SDIS 05 :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios