Hautes-Alpes : abus sexuels, le comédien qui assignait Mgr Di Falco est débouté

Hautes-Alpes : abus sexuels, le comédien qui assignait Mgr Di Falco est débouté

JUSTICE / Ce lundi, le tribunal de grande instance de Paris a débouté le comédien qui accusait l’évêque de Gap d’abus sexuels sur mineurs, dans les années 70

 

- Hautes-Alpes -

 

Il réclamait plus de 560.000 euros à Monseigneur Jean Michel Di Falco. Ce lundi, le tribunal de grande instance de Paris a débouté le comédien qui accusait l’ancien évêque de Gap et d'Embrun d’abus sexuels sur mineurs, dans les années 70. Monseigneur Di Falco était à l’époque le directeur du petit collège de Saint-Thomas-d’Aquin dans le 7e arrondissement de Paris. Le comédien avait d’abord porté plainte au pénal en 2001. La justice avait classé l’affaire sans suite. Il avait alors tenté une procédure au civil, pour demander réparation. Selon l’AFP,  le tribunal a déclaré ce lundi ses demandes « irrecevables », car « prescrites ».

 

LR


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios