Hautes-Alpes : le champion Olympique Alain Bernard à Gap

Hautes-Alpes : le champion Olympique Alain Bernard à Gap

SPORTS / Il est venu donner conseils et encouragements aux jeunes nageurs de Gap ce mercredi au stade Nautique Fontreyne dans le cadre du Master Class Tour

 

- Hautes-Alpes -

 

Alain Bernard, le champion Olympique, était à Gap ce mercredi, au stade Nautique de Fontreyne, dans le cadre du Master Class Tour. Un événement organisé par les marques Aqua Sphère et MP Michael Phelps, en partenariat avec Intersport. Alain Bernard est venu donner quelques conseils à de jeunes nageurs gapençais. Ce mercredi, ils étaient une quarantaine de privilégiés, entre 10 et 15 ans, à pouvoir le rencontrer. Triple médaillé Olympique aux JO de Pékin en 2008, médaille d’or aux Jeux Olympiques de Londres, mais aussi plusieurs titres européens, deux médailles d’argent aux mondiaux et des records du monde. Le palmarès du champion a de quoi impressionner.

 

Un champion olympique qui veut transmettre son expérience aux plus jeunes

Depuis sa retraite sportive, Alain Bernard n’a pas chômé : commentateur sportif, consultant technique, ou encore conférenciers lors de séminaires de management. Mais le champion olympique veut aussi aller à la rencontre des jeunes nageurs d’où l’idée de ces Master Class, « un club comme Gap, c’est un partenariat textile, matériel, sur la marque, mais au-delà de cette collaboration, ça me tient à cœur de pouvoir rencontrer des jeunes. L’idée c’est de leur prodiguer une séance d’entrainement, ça c’est le point d’accroche. Le but c’est d’avoir un moment d’échange avec eux, de discuter du sport, de la natation. »

 

« Mon retour sur Gap fait toujours plaisir, » A. Bernard

 

Né à Aubagne, le nageur connait bien les Hautes-Alpes. Il a toujours des attaches familiales sur le Département. Alain Bernard qui y a passé toutes ses vacances durant son enfance, « on a une maison de famille. C’est très symbolique pour moi car c’est là où je venais l’été quand j’étais jeune avec mes soeurs. Je me souviens encore de ce plongeoir ou de venir dans la piscine quand je faisais mes premières compétitions régionales ici. Ce sont de très bons souvenirs et c’est super de faire perdurer cette passion de cette façon là ». Echanges, entrainement dans l’eau. Au total, deux heures, pour donner, peut-être l’envie à ces jeunes, d’un jour se mesurer, dans les bassins, à un grand champion, comme Alain Bernard.

Le reportage d’Aurore Vallauri :


En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios