Hautes-Alpes : « Régionales, j’ai encore beaucoup à apporter »

Hautes-Alpes : « Régionales, j’ai encore beaucoup à apporter »

POLITIQUE / Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, présidente de la communauté de communes de Serre-Ponçon et maire d’Embrun, a déjà dans le viseur ces échéances de 2021

 

- Hautes-Alpes - 

 

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur prend sa part dans la gestion de la crise sanitaire. Renaud Muselier, le président de l’hémicycle marseillais, déclarait cette semaine qu’il fallait « casser les chaînes de contamination et les sanctions sont nécessaires ». La Région va ainsi fournir aux entreprises 30.000 tests sanguins et PCR pour les cas contacts, 10.000 dans les prochains jours pour les zones d’activité et 20.000 sous 15 jours pour faire face à la progression de la pandémie. « On a la capacité de s’organiser au niveau régional et de mettre en place rapidement une série de mesures liées à la santé ou à l’économie », réagit Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente de la région. Elle était l’invitée du 8 :30. L’élue demande aujourd’hui à accélérer la décentralisation.

 

Un plan de relance « satisfaisant »

Alors que le gouvernement a annoncé son plan de relance de 100 milliards d’euros pour faire face à la crise économique engendrée, Chantal Eyméoud estime que les mesures sont intéressantes pour les territoires, « le plan sert l’économie locale. De mémoire, on n’avait jamais vu cela. Je salue le travail de l’État, qui a tenté de faire avec les Régions et les territoires ».

 

« Régionales, je suis candidate »

 

Sollicitée par des élus, Chantal Eyméoud avoue ne pas être intéressée par l’échéance des sénatoriales. Quant aux candidats en lice, « tout est ouvert entre Patricia Morhet-Richaud et Jean-Michel Arnaud. Il y a sur les deux candidats deux suppléants de mon intercommunalité, j’ai pris le parti d’avoir une certaine réserve. Je suis la garante d’une certaine unité ».

Quant aux élections départementales, sa majorité municipale d’Embrun présentera un candidat. Chantal Eyméoud elle se tourne vers les élections régionales, « car la Région a un réel poids en matière de développement économique, de tourisme, d’aménagement du territoire. J’ai encore beaucoup à apporter pour que l’on puisse continuer à développer les Alpes du Sud ». Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici.

 

C. Cava Michard


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios