Hautes-Alpes : COVID 19, le département en situation de vulnérabilité modérée

Hautes-Alpes : COVID 19, le département en situation de vulnérabilité modérée

SANTÉ / « On a un niveau exponentiel du nombre de cas sporadiques, c’est-à-dire du nombre de cas positifs individuels », indique l’ARS

 

- Hautes-Alpes -

 

« Il va falloir continuer à vivre normalement mais en intégrant dans son quotidien la présence du virus, de la COVID 19 ». La préfète des Hautes-Alpes, Martine Clavel a fait le point ce jeudi sur la situation sanitaire dans le Département en présence du Docteur Guylaine Baghioni-Leclercq, déléguée départementale de l’ARS PACA et de Catherine Albaric-Delpech, inspectrice d’académie, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale. Car la situation épidémique se dégrade sur le territoire haut-alpin. Six personnes sont actuellement hospitalisées dont trois en réanimation alors qu’il n’y en avait plus aucune au début de l’été.  

Le département est désormais placé en situation de vulnérabilité modérée du virus

En clair, le taux d’incidence est actuellement à 45, pour 100.000 habitants. Au-dessus de 50, le virus circule activement. Le Docteur Guylaine Baghioni-Leclercq, déléguée départementale de l’Agence Régionale de Santé PACA note une véritable évolution depuis une dizaine de jours.

 

« On a un niveau exponentiel du nombre de cas sporadiques, c’est-à-dire du nombre de cas positifs individuels », G. Baghioni-Leclercq

 

Sept sites de prélèvements permettent de tester sur le territoire haut-alpin. Entre 200 et 250 personnes sont testées chaque jour. Pour l’ARS PACA, il faut faciliter l’accès au dépistage et à l’analyse des personnes symptomatiques qui ont une ordonnance, des cas contacts à risque pour qu’elles puissent être diagnostiquées rapidement et les isoler si nécessaire. Les professionnels de santé font aussi partie des personnes prioritaires. « On souhaite que ce soit une cible à 24/48h à la fois sur la prise de rendez-vous et le rendu des résultats », explique sur Alpes 1 Guylaine Baghioni-Leclercq.

 

Quelle est la situation dans les établissements scolaires ?

Concernant l’Éducation Nationale, 11 classes ont dû être fermées sur les Hautes-Alpes dans le premier degré suite à des cas de COVID 19. Ce vendredi,, l’école de Crots doit rouvrir ses portes. Pour le second degré, il n’y a pas eu à ce jour de fermeture. Des élèves ou des professeurs ont été mis en éviction mais pas de classe entière. Catherine Albaric-Delpech, inspectrice d’académie, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale tient à rassurer les familles.

 

« Les établissements sont très sûrs en terme sanitaire », C. Albaric-Delpech

 

Pour la DASEN, il faut désormais faire une année pédagogique la plus normale possible, que les élèves ne perdent pas dans leur apprentissage.


Le reportage d'Aurore Vallauri :

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios