Hautes-Alpes : couvre-feu, qu’est-ce que cela implique ?

Hautes-Alpes : couvre-feu, qu’est-ce que cela implique ?

SOCIÉTÉ / Qu’est-il possible de faire ? Quelles sont les interdictions ?

 

- Hautes-Alpes -

 

Alors que le couvre-feu a été décrété sur les Hautes-Alpes depuis vendredi minuit, qu’est-ce que cela implique ? Qu’est-il possible de faire ? Quelles sont les interdictions ?  

Tout d’abord, il est interdit de circuler de 21h à 6h du matin sauf exceptions. De plus, les restaurants doivent baisser leur rideau de 21h à 6h mais ils peuvent toujours livrer à domicile. Les espaces de restauration des hôtels doivent également fermer à ces horaires, tout comme les lieux de culte ou encore les établissements d’enseignements artistiques. Dans les établissements d’enseignement supérieur comme l’université, seulement 50% des étudiants peuvent être accueillis en présentiel.

 

Des établissements fermés aussi en journée

Mais le décret du 16 octobre 2020 implique aussi la fermeture en journée de certains établissements : il s’agit des bars, des établissements sportifs couverts à « l’exception des activités des groupes scolaires et universitaires, périscolaires ou de mineurs, sportifs professionnels et de haut niveau, formations continues, handicap et prescriptions médicales ». Les piscines en milieu clos sont aussi fermées avec là aussi les mêmes exceptions que pour les établissements sportifs couverts. Les salles de jeux, comme les casinos, les bowlings ou encore les laser game sont eux fermés. Même chose pour les lieux d’exposition ou les salons ayant un caractère temporaire. Les fêtes foraines ne sont pas non plus autorisées.

 

Autres obligations du décret du 16 octobre 2020

Le port du masque est obligatoire dans un rayon de 30 mètres des entrées de tous les établissements recevant du public pour les personnes de 11 ans et plus ainsi qu’aux entrées et sorties des établissements scolaires. Même obligation sur les marchés, les foires, les vide-greniers. Les fêtes privées, les mariages, les baptêmes ou les soirées étudiantes sont interdites. Dans l’espace public, il n’est pas possible de se regrouper à plus de six, « à l’exception des manifestations revendicatives, des rassemblements à caractère professionnel, des services de transport de voyageurs, des cérémonies funéraires, des visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle et des marchés ». Enfin la diffusion de musique amplifiée n’est pas autorisée sur la voie publique et dans les restaurants

 

Quelles sont les sanctions ?

Si le couvre-feu n’est pas respecté, tout contrevenant qui circule sans attestation ni justificatif entre 21h et 6h du matin s’expose à une amende de 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours, cette amende s’élève à 1.500 euros puis à 3.750 euros, assorti de 6 mois d’emprisonnement en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours.

 

A. Vallauri


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios