Hautes-Alpes : une salle des congrès au cœur du château de Tallard

Hautes-Alpes : une salle des congrès au cœur du château de Tallard

TOURISME / ÉCONOMIE / Une vaste restauration du monument historique est en cours, pour ouvrir plus d'espaces aux visiteurs et bientôt aux séminaristes et congressistes.

 

- Hautes-Alpes -

 

En 2020, le château de Tallard rouvrira au public, après plus de deux ans de travaux de restauration. Le premier castelet est apparu au XIIème siècle, avant la création d’un véritable château fort au XIVème siècle grâce au seigneur Arnaud de Trians. En 1692, l’attaque du Duc de Savoie a largement détruit le château de Tallard. Au XXème siècle, ce monument est devenu un lieu culturel. Un Monument Historique depuis 1969. Depuis, plusieurs phases de restauration ont été menées, mais la plus importante est en cours. En effet, en plus des travaux d’étanchéité, de nouvelles salles seront rendues accessibles au public.

 

1,7 millions d’euros de travaux

Un vaste chantier est entrepris, pour ouvrir plus largement ce lieu historique aux visiteurs, tout en offrant à la commune de Tallard, propriétaire du monument, un espace dédié aux entreprises. « Ce qui va changer concrètement, c’est l’espace principal dans la cour d’honneur », explique le maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud. Un mur y a été érigé pour séparer les ruines de la partie médiévale de la cour datant de la Renaissance. « La création d’une salle de spectacles et de congrès, dans les sous-sols du château, dans un espace de 300m² », ajoute l’élu. Jusqu’à présent, une seule salle existait, pour une centaine de personnes. Actuellement, c’est l’ensemble de l’Aile de Garde qui est restaurée avec une salle de congrès et une salle de spectacles, pour des expositions, des événements culturels, mais aussi des congrès, notamment autour de la filière air. Des salles d’expositions, en réalité augmentée, sont aussi en projet au sein du Château de Tallard.

 

  

 

1,7 millions d’euros sont actuellement investis, financés à 40% par l’État, 15% par la DRAC, 15% par le Département et à 10% par la région PACA.

 

Ascenseur et verrière

Une partie impressionnante du chantier sera la mise en accessibilité de l’édifice « par la pose, en particulier, d’un ascenseur. Il sera inclus dans une grande tourelle », indique Jean-Michel Arnaud. La façade, devant cet ascenseur, sera entièrement vitré « qui permettra d’avoir une vision panoramique ». Pour ce faire, des poutres de soutien devront être positionnées. Pour cette partie du chantier, des héliportages auront lieu d’ici début juin.

 

 

Le reportage d'Aurore Vallauri


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur La Radio Plus - Là La Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios