Hautes-Alpes : P. Boyer, la députée des "polémiques infondées" pour C. Eyméoud

Hautes-Alpes : P. Boyer, la députée des "polémiques infondées" pour C. Eyméoud

TRANSPORT / Alors que la députée des Hautes-Alpes, Pascale Boyer, s'indigne des propositions de la Région quant à l'offre ferroviaire, la 2ème vice-présidente de la région PACA Chantal Eyméoud la renvoie à la responsabilité du gouvernement

 

- Hautes-Alpes - 

 

Bras de fer et joute verbale entre Chantal Eyméoud et Pascale Boyer par communiqués de presse interposés, sur fond de ferroviaire. En visite dans les Hautes-Alpes ce samedi, le président de l’hémicycle marseillais Renaud Muselier a annoncé la mise en place d’un nouveau trajet en train au départ de Briançon pour une arrivée à Gap à 8h, alors que 4 allers-retours en TER ont été remplacés par six cars. Une annonce qui n’est pas du goût de la députée LREM de la 1ère circonscription des Hautes-Alpes Pascale Boyer qui dénonce un « mépris vis-à-vis des voyageurs » alors que seul l’aller Briançon-Gap est prévu en train « dans un mois » sans pour autant annoncer le retour Gap-Briançon à 17h15.  « Pourquoi ne pas avoir réfléchi avant d’avoir agi ? », se demande la Parlementaire.

 

« Je l’invite à consacrer son énergie au bénéfice des Hautes-Alpes », C. Eyméoud

 

La réponse n’a pas tardé du côté de Marseille, par la voix de la 2ème vice-présidente de la Région PACA et maire d’Embrun Chantal Eyméoud qui juge les accusations de la députée comme « des polémiques infondées ». L’élue régionale invite ainsi Pascale Boyer à consacrer davantage « d’énergie au bénéfice des Hautes-Alpes et à se consacrer à obtenir de l’État le soutien que les Hautes-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur méritent ». Chantal Eyméoud met une nouvelle fois sur la table le soutien de l’État vis-à-vis de la Région qui diminue, « où était Pascale Boyer quand l’État ponctionnait 35 millions d’euros supplémentaires sur le budget de la Région à qui elle demande aujourd’hui d’augmenter ses dépenses ? Je ne l’ai pas entendue défendre son territoire auprès de ses collèges à l’Assemblée ou au Gouvernement ». La 2ème vice-présidente termine en assurant que la Région assure aujourd’hui « plus de liaisons entre Gap et Briançon qu’il n’y en a jamais eu auparavant » et l’ajout de 30.000 places supplémentaires au cours de l’hiver pour rejoindre les stations de ski des Alpes du Sud depuis Aix-en-Provence ou Marseille « pour pallier les carences de l’État » et « sans compensations financières de l’État ».

 

Un tête à tête P. Boyer / R. Muselier ?

Aucun doute que ce sujet pourrait être abordé si Pascale Boyer rencontre le président de la Région PACA Renaud Muselier alors que cette dernière assure « avoir demandé un rendez-vous il y a presque deux mois ».